Un bardat pour l’Islande, mais avec le strict nécessaire (c’est déjà trop !)

A moins que vous ne comptiez voyager avec un âne, tel un Stevenson du 21ème siècle, il vous faudra bel & bien faire un sac qui vous plaise, et surtout plaise à vos lombaires, déjà endolories rien qu’à l’évocation du mot « backpack ».

Je vous rassure, mes lombaires ont souffert aussi et se sont révoltées (notamment en Ardèche, 10 kg…) & j’ai donc cherché une solution pour ce fabuleux voyage que nous allons faire cet été les amis.
Car en effet, cette année, nous partons à 7. Du coup on pourra compter les uns sur les autres pour certains trucs légers.

Pour que vous ayez une idée de quoi apporter si vous ne savez pas (ou si vous n’êtes pas sûrs de savoir) , je vais un peu décrire mon sac à dos & mes affaires, en espérant que vos envies d’emmener enclume, altères et bouteilles d’eau cessent (oh mon dieu mais qu’est-ce qu’on va boire ?!)

Màj du 4/09

Plusieurs remarques à faire, concernant le matériel emporté :
– Tout d’abord, la tente Intersport s’est cassée après 3 jours, un morceau de tissu pour bloquer l’arceau a décidé de dire aurevoir à la vie, mais la tente tenait (en enfonçant l’arceau dans le sol, façon tente de l’homme de Néandertal) et a survécu un jour de tempête ou plusieurs autres tentes se sont cassées. Donc, elle est quand même solide. MAIS. Mais c’est une tente monoparoi et il y a de la condensation, et parfois même qu’en cas de forte pluie l’eau rentre un peu… Bref, ce n’est « peut-être » pas la tente idéale pour l’Islande, bien qu’après un mois, je ne sois toujours pas dégoûtée du camping!
– Ensuite, Mon pantalon Regatta s’est décousu à l’entrejambe (pratique me direz-vous!) parce qu’il était trop grand, donc tombait en bas des hanches, donc en marchant ça forçait au milieu. Heureusement, ce n’est pas un très grand trou, et côté imperméabilité, il n’a pris l’eau qu’une fois, et a vite séché. En revanche il n’est pas respirant, donc si on transpire, on est mouillée.. A l’intérieur, mais sèche à l’extérieur! Génial.
– Pour ce qui est resté au top tout au long du séjour, on a le duvet: j’ai eu chaud absolument tout le temps (en dormant en sous-vêtements); le collant qui a été indispensable en dessous du pantalon par temps très froid et sinon, utilisé comme seul « pantalon » pour les jours meilleurs; les chaussures Lowa qui ne m’ont jamais trahies, et n’ont donc jamais mouillé mes petits pieds, ni fait de cloques sur eux.

Article du 1/04

Avant tout, parce que c’est le plus important : une CNI  ou un passeport, c’est la base quand même oh.
Pas de visa pour l’Islande, ça évite la paperasse

Venons-en aux faits

1) Un sac à dos, eh oui, je ne suis  que moyennement adepte du baluchon

Personnellement mon sac à dos ça sera Quechua, 55L, en toile. Il est assez léger mais ce n’est pas un sac de compet’, il a des poches latérales & deux grandes poches centrales, il n’est pas imperméable mais pour son prix (50€), il est très bien. Il commence à se faire vieux (dire que je l’avais acheté pour le Costa Rica, donc en 2010) donc ce n’est absolument pas la pointe de la technologie. M’enfin, on est des voyageurs de l’extrême quand même!

2) Faut bien le remplir

Vestimentaire

Pour le haut
– deux tee-shirts manches courtes,
-deux sous-pulls, un pull polaire
– une veste polaire aussi, qui sera le plus souvent sur moi je pense.
Pour le bas,
– un pantalon imperméable (Regatta, 60€, confortable à souhait, ce n’est pas juste un passe montagne, c’est un  pantalon de ouf okay),
– un collant chaud,
– un short en synthétique. Pourquoi un SHORT  pour l’ISLANDE ? Tout simplement parce que quand on marche toute la journée, les jambes ne sont pas vraiment un endroit ou on a froid, en comparaison avec le haut du corps. De plus ils sèchent même par temps humide.
& les pieds
La dernière fois que je suis partie en randonnée ça a été un échec niveau chaussures, alors cette fois, je me suis munie en conséquence !
-LOWA renegade lady, à casser bien sûr. Pas plus de deux courtes randonnées à leur actif, mais que du bonheur pour l’instant. Je prendrai donc ces chaussures,  & mes fidèles baskets vertes qui ne m’ont jamais déçue.

Equipement

Nous dormirons essentiellement sous tente, et la tente que nous avions utilisée la dernière fois pèse 3,6 kg. Au secours, pour un mois, c’est mort, je veux quelque chose de plus léger.
– Sous les conseils avisés de ce monsieur, j’ai choisi la tente Arium 1, assez grande, pas chère, et, attention,  1,3kg  (expliqué par la monoparoi à condensation) !   Attention, quand je l’ai achetée elle était vendue pour 2 sur le site d’Intersport (ici) alors que quand on regarde le manuel, c’est monoplace. Cependant, en la dépliant, on se rend compte qu’elle est assez spacieuse et que donc, nous serons 2 à l’intérieur.
– Sac de couchage O°, Quechua. 1,6 kg
– Pas de tapis de sol, mais une couverture de survie (prend moins de place)
– Une lampe de poche, parce que dans la montagne les lampadaires sont rares (on peut en fabriquer avec des lucioles, en fait, faudra y réfléchir)

Entretien 

Trousse de toilette standard, dentifrice, déodorant, brosse à dent..

3) Vous avez dit la pluie ?

Un des seuls VRAIS investissements que j’ai fait pour ce pays réputé humide et pluvieux, c’est la veste (et ça fait maal). J’ai choisi Millet Trekking, 200€, imperméable 10 000mm, ça correspond à des trombes d’eau. Ca devrait suffire.
J’ai aussi  acheté une housse de sac Quechua, pour protéger le sac à dos qui n’est pas un poil imperméable.

4) Et on est oùùùuù?

  • Une carte, ça paraît évident. Mais ici, c’est difficile de trouver une carte assez détaillée.
    On a trouvé du 1/600 000, c’était le plus précis mais ça ne suffit pas pour les détails, sur le trek Laugarvatn notamment. Donc une carte sommaire suffira, et on achètera plus précis sur place ; il faudrait au moins 3 cartes pour 7 au cas ou on se séparerait.
  • Une boussole, ça fait la paire avec la carte
  • Un téléphone, pour rassurer nos parents
  • Pas de GPS : s’il se trompe, nous serions encore plus dans l’erreur qu’avec notre sens de l’orientation, et dans les montagnes ça  pourrait être … fatal ?

5) Des souvenirs plein la tête… Et?

Il nous faudra une bonne mémoire pour tout retenir : les choses utiles (villes où on va, mots qu’on apprendra) mais aussi
ce qu’on verra tout au long de la journée. Pour ne pas être en surcharge, pour moi ça sera :
– un reflex Canon
– des cartes SD forte capacité

J’ai choisi le reflex car je l’avais déjà, je ne l’ai pas acheté pour l’occasion bien évidemment (sinon j’aurais explosé mon budget et j’aurais du vendre  mon corps)
Mais bon, j’aime d’amour la photo (animalière & paysage surtout), même si certains moments méritent d’être vécus sans prises de vue !
D’autre part, je sais que 2 d’entre nous ont prévu un projet : partir avec un appareil photo jetable et faire UNE photo par jour. Il faudra faire des choix !

Niveau budget j’ai dépensé environ 400€, et  je trouve personnellement ça énorme, on ne s’en rend pas compte du tout quand on achète une tente par ci, un pantalon par là… Mais ça fait vraiment beaucoup au final (chaussures et veste) , surtout sachant que je suis allée à l’économie, je n’ai pas acheté les vêtements les plus high-tech mais j’utiliserai ceux que j’ai déjà, qui suffiront pour faire de la randonnée sans mourir de froid. Parce qu’après tout, c’est ce qui compte le  plus, non ?

Ce que ça pèse

Le sac en lui-même, 1 kg
Le total des vêtements (avec chaussures), qui représente souvent le plus lourd, pèse : 3kg
Du coté de l’équipement, on a 4,5 kg environ, en comptant la tente, le matériel de couchage, de camping et de survie
Pour l’entretien, c’est-à-dire serviette & trousse de toilette, un peu moins de 700g.

En tout, ça fait donc plus-ou-moins-approximativement 9kg
C’est un peu lourd dit comme ça, mais en fait, c’est moins lourd que la ddernière fois ! & puis une bonne partie des vêtement sera sur moi, donc, ça sera peut être même un peu plus léger. Je dis OUI

Ma tête quand mon sac fait 8kg
Ma tête quand mon sac fait 8kg
Ma tête quand mon sac est lourd
Ma tête quand mon sac est lourd

Voilà, en espérant que vous alliez aussi à l’essentiel, je le dis et le répète mais c’est  si lassant un sac à dos lourd… 🙂 !

Publicités

3 commentaires sur “Un bardat pour l’Islande, mais avec le strict nécessaire (c’est déjà trop !)

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :