1 mois au Canada, déjà

Ca y est ! Je suis expatriée depuis un mois maintenant.
Un mois au Canada, un mois au delà d’un océan..
Le temps passe vite quand on s’amuse!Pendant ce premier mois canadien, j’ai pu commencer à visiter mon nouveau pays. Ayant atterri à Montréal, j’ai pu visiter la ville pendant 3 jours, que j’ai occupé avec des visites plutôt orientées biologie/environnement!

Jour 0 : Commençons donc par le début…

Arrivés à Montréal, après 6h30 de vol, vient le temps de récupérer ses valises, pour moi donc le temps de récupérer mon sac à dos auquel est accroché ma longboard, ce qui me donnait un style absolu, faut l’avouer. L’inventivité, ça ne s’invente pas. Ceci est un non-sens. Cela dit, ce système a suscité beaucoup d’intérêt, que ce soit à Paris (où un employé de l’aéroport nous a même pris en photo, ou à Montréal, où les gens nous apostrophaient pour saluer l’initiative). On pense déposer un brevet bientôt.

Mon oeuvre, à Orly
Mon oeuvre, à Orly

Le moment que je redoute le plus puisqu’avec ma chance légendaire, j’avais de grande chances de ne pas retrouver la mienne.
Evidemment, tout ne se passe pas parfaitement, mon sac était caché au rayon king-size alors que celui de Mathieu équipé de la même façon, est passé tranquillement avec les autres bagages.
Après avoir retrouvé ma valise (qui contient ma vie, rappelons-le), direction la ville, Montréal, le Québec. Enfin !

Jour 1 : Biosphère, Centre-ville

Après une nuit dans un hôtel près de la gare routière, et un réveil aux environs de 4h du matin (après s’être endormie à 2h, les joies du jet lag), direction Biosphère, le musée de l’environnement situé sur l’île Saint-Hélène, à 20 minutes de métro du centre ville environ. La sphère est l’ancien pavillon des Etats-Unis pour l’Exposition universelle de 1967.

Je précise pourquoi
Je précise pourquoi « Biosphère », ou pas besoin?
Vue sur Montréal depuis la sphère
Vue sur Montréal depuis la sphère

Pour nous biologistes, c’est vraiment cool. Surtout la salle de cinéma, si on peut appeler comme ça, avec une projection à 360 degrés, dans une salle ou il pleut, vente et neige même. Expérience super immersive avec de belles images de nature.
Ensuite, on se balade entre les salles, dont les thèmes abordés sont tantôt le réchauffement climatique, tantôt les déchets, comme par exemple au travers d’une « Fashion week » avec des vêtements essentiellement constitués de… choses recyclées.
Par exemple, une robe faite de cartouches de fusil, ou de bouteilles d’ Arizona (vous savez, le soda..). Il y a même une oeuvre collaborative pour exprimer ses talents avec du masking tape non utilisé jeté par les usines :

Tout un art
Tout un art

On retrouve aussi des objets de sensibilisation, comme ces grands tubes (J’suis dans l’tuuuuuuuuuube! Tu l’as?) ou divers thèmes sont abordés de façon très brève.

blog
C’est clair non ?

Après avoir mangé (on perd jamais le nord) dans un chouette resto avec une vue très rétro de Montréal, c’est parti pour le rue Ste Catherine, temple de la consommation, Eldorado des $$.
C’est là qu’on découvre la ville nord américaine typique, les buildings, les gens, pressés sans vraiment l’être, tous ces humains qui avancent dans un sens ou dans l’autre sans presque jamais se toucher. Une fourmilière. Suis-je la cigale dans la fourmilière ? (tu l’as? tu l’as??) Ce qui est sûr, c’est que je ne suis pas totalement à ma place entre ces buildings!

IMG_5598 IMG_5625

Jour 2 : Ecureuils, Biodôme

Une journée qui commence par la rencontre avec des écureuils gris, vous savez, les mangeurs de glands…Quoi vous êtes pas tous d’anciens élèves de valable? #privatejoke

Un écureuil gris, aui est en fait marron
Un écureuil gris, qui est en fait marron

Donc ces fabuleuses créatures poilues et pleines de vitalité, beaucoup plus que moi un lendemain de soirée il faut le préciser, couraient, grimpaient dans les arbres à côté de moi. Et après ce moment, je voyais des écureuils partout dans Montréal, comme s’ils s’étaient tous cachés avant, et se montrent maintenant.

Rue calme de Montréal
Rue calme de Montréal

L’après midi (et oui, on occupe nos journées nous), Biodôme.
Je n’ai pas du tout l’impression de visiter tous les trucs qui commencent par « bio », c’est génial. T’es biologiste ou tu l’es pas voilà tout hein. Donc Biodôme, situé dans l’ancien vélodrome de Montréal, considéré comme un musée « vivant » puisqu’il abrite des animaux vivants, chez moi j’appelle ça un zoo, ici c’est un musée vivant.
A l’intérieur sont recréés 4 écosystèmes des Amériques : forêt tropicale humide, forêt laurentienne (=Québec quoi), Golfe du Saint Laurent, et Pôles (Nord et Sud, y’a pas de polar bear donc ça fonctionne).

Biodôme, de l'extérieur
Biodôme, de l’extérieur

C’est assez réussi, la température, la végétation, les espèces, forment un tout cohérent pour chaque place, mais comme dans beaucoup (pour ne pas dire la majorité) de zoos, les animaux n’ont pas assez de place…
Cela dit, c’est intéressant et poussé plus loin, le concept pourrait être vraiment génial. Même si énergivore à foooooooooond.

Intérieur de Biodôme
Intérieur de Biodôme

Au sous sol il y a une exposition sur la biodiversité (encore un mot avec bio, on ne m’arrête plus!) avec un panneau qui m’a vraiment titillé l’esprit :
Que ferai-je de ma planète ? Je me le demande aussi…

Coucou toi, homo sapiens
Coucou toi, homo sapiens

Jour 3 : Vieux-port, et Mont-Royal

C’est parti, en longboard sur le Vieux Port de Montréal, sur la berge Nord du fleuve St Laurent.
Le long de la pyste cyclable, à roulettes un jour, à roulettes toujours! faut le dire, après avoir porté nos sacs, nos planches avaient bien besoin d’une balade. Et nous aussi.
CL9A6066 CL9A6102 - copie CL9A6137 - copie.CR2

On a goûté une spécialité culinaire bien fat, bien grasse, dont on nous avait parlé : Les Queues de Castor, ou Beaver tails. Non, ce ne sont pas des vraies queues de castor fumées ou autre plat trappeur, en fait c,est un beignet garni de choses encore plus grasses.
Ci dessous, mélange peanut butter, Nutella et big Smarties.

La fameuse
La fameuse
Vieux-port, sans longboard
Vieux-port, sans longboard

Ensuite, direction le Mont-Royal, surnommée « La Montagne » par les montréalais. Pourquoi pas!
La vue sur Montréal est cool du belvédère, on voit d’ailleurs Biodôme au loin.

Vue sur le vieux Montréal
Vue sur le vieux Montréal

Et le soir venu, rencontre avec de charmantes bêtes sauvages avides de nourriture… Les ratons laveurs!
On dit que  Dame Nature a donné un masque aux brigands… C’était vrai pour les furets, ça l’est encore plus pour les ratons! Jusqu’a aller chercher des chips dans les mains des visiteurs…Si je n’etais pas biologiste (allez, je le place encore une fois), je dirais que j’en veux un !

La malice, une allégorie
La malice, une allégorie

Après ces 3 jours à Montréal, l’heure est venue de partir pour Trois-Rivières…

Publicités

6 commentaires sur “1 mois au Canada, déjà

Ajouter un commentaire

  1. La cigale (dans la fourmilière) risque d’avoir bien froid cet hiver, et vous ne pouvez rien y faire !
    Au passage le panneau sur Homo sapiens est top, je l’ai loupé ! (Mis à part que l’individu en photo ne semble pas très représentatif de la description « Très intelligent… » ;P)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :